• CHAPITRE 4 PARTIE 5

     

    N’empêche que j’avais l’impression que Tachibana cachaient quelques bizarreries. 

    Respectant le souhait d’Helena, on commença à trouver de plus en plus de chose sur lui.

    C’était en partie parce-que nous étions curieuses, mais aussi parce-qu’ Helena était inquiète.

    Il a semblé plus dur que d’ordinaire ces derniers temps, et n’a montré aucun intérêt pour les filles.

    Même s’il voyait occasionnellement Helena, c’était presque uniquement pour le chat.  

    Pendant les weekends, elle l’a vu sortir d’un  bâtiment à côté de la gare le soir. Était-ce son lieu de travail ?

    Nous avions découvert que cet endroit était un bar géré par un locataire, il était donc difficile pour des jeunes filles comme nous de visiter les lieux, mais ça n’avait pas l’air d’être un Host Club (host club: club d'hôte, où de beaux garçons servent des femmes) après tout. 

    Le boulot de Frédéric se trouvant à côté, nous avions réussi à obtenir quelques informations grâce à lui.

    En tant qu’étudiant en dernière année, il assistait à tous ses cours régulièrement et sérieusement. 

    Et au lieu de se mêler aux délinquants, c’était un loup solitaire, paraissant souvent hostile.

    « Il regarde les gens avec un air effrayant, et c’est un mec plutôt impressionnant. Donc il a l’air de chercher la bagarre, même quand ce n’est absolument pas le cas. » 

    « Non, non, ce n’est pas son genre. » Avec ça, Sophie avait coupé court à toutes les inquiétudes d’Helena. 

    Car s’il se bagarrait vraiment, les gens n’auraient pas osé lancer autant de rumeurs à son sujet.

    Et donc, jeune fille, il n’y a pas d’inquiétude à avoir…

    C’était le jour où l’annonce de la saison des pluies a été faite.

    «Tachibana vit avec sa mère.  Il a l’impression que Masamune (le chat qu'ils ont recueilli) lui ressemble, et qu’il est mignon. Comment devrais-je le formuler ? C’est bien que sa personnalité n’aille pas avec son look. Ça appelle mon instinct maternel!...a-t-elle dit. » Dit Emilie, en imitant la voix d’Helena.

    « Quoi ? Ce côté féminin ne ressemble pas du tout à Helena. C’est comme si c’était quelqu’un d’autre. » Dit Sophie en se grattant la tête.

    On me relayait toutes ces infos via mail et téléphone. « Ben, c’est parce-qu’ elle est amoureuse…Même si ça me fait bizarre. » 

    « Je sais, je sais » acquiesça Sophie.

    Il semblait qu’Helena souhaitait avoir un rendez-vous avec lui sans avoir le chat comme excuse. Cependant 

    « Elle a dit que même lorsqu’il se voyait pour le chat, c’était seulement peu de temps avant qu’il aille à son petit boulot. Et même s’il répond à ses messages, il change de sujet à chaque fois qu’elle aborde l’idée d’avoir un rendez-vous pendant leur temps libre. » Dit Emilie.

    « Helena est vraiment rentre-dedans là » Dit Sophie. Après réflexion, elle ajouta : « Mais ça pourrait marcher. »

    Sophie se referait au fait qu’il n’y avait aucune autre filles autour de Tachibana qui était comme Helena, essayant de se rapprocher de lui sans aucune timidité.

    C’est vrai. Helena était mature et pas du tout comme une lycéenne, de plus elle dégageait une aura insouciante. 

    « C’est ça. Elle a pas peur qu’il s’échappe, parce-qu’il la trouve trop attachée à lui ? » Demanda Sophie.

    « Helena a mentionné le fait qu’il l’évitait ces derniers temps. Elle s’inquiète d’être devenue un poids pour lui » Répondit Emilie.

    « C’est parce-qu’ elle l’a suivi, habillée dans un style qui n’était pas du tout le sien d’habitude?” 

    « Hmm, en partie, mais elle l’a fait parce-qu’elle a entendu des rumeurs disant qu’il avait une magnifique petite copine » Dit Emilie, penchant sa tête sur le côté.

    « Il traite probablement Helena comme une petite sœur après tout. Sa belle petite amie doit être réelle. » Concluais-je.

    « Hum, cette soi-disant petite copine merveilleuse ?  C’est probablement une fausse information qui vient des gens de son lieu de travail. Enfin bon, est-ce qu’il y a eu d’autres nouvelles ? » Demanda Sophie. 

    ~~~~~

    Le lendemain, après le lycée, Sophie et moi nous dirigeâmes vers le MAHO-do.

    Les instincts d’une fille amoureuse peuvent être vraiment affûtés parfois.

    Mon téléphone et celui de Sophie sonnèrent en même temps.

    « … ! C’est Helena. Quoi? Se voir maintenant devant l’école? Le lycée de Misora, pas l’académie Karen ? » Demandai-je au téléphone.

    « … ! Qu’est-ce qu’il y a Emilie ?! Quoi, se voir en dehors de l’école ? » Sophie parlait aussi au téléphone.

    Même si nous étions juste devant le MAHO-do, nous fîmes demi-tour et retournâmes vers l’école. 

    “Vous en avez mis du temps!” Nous avions couru tout le long du trajet, et c’est tout ce qu’Helena trouva à dire. 

    “Qu’est-ce qu’il se passe, vous deux?” Demanda Sophie.

    “Je ne sais pas. Il semblerait qu’Helena ait besoin de voir M. Yamaki ici… » Répondit Emilie.

    « S’il vous plait, ramenez M. Yamaki ici. Dépêchez-vous ! » Nous pressa Helena.

    A-a-attendez une minute.

    Pourquoi Léon ?

    “P-E-U-T  I-M-P-O-R-T-E, je vous expliquerai quand vous aurez ramené M. Yamaki ici ! Il viendra si vous dites que c’est à propos de Tachibana. » S’énerva Helena. 

    Helena pouvait vraiment être effrayante quand elle s’énervait, et on se sentit un peu obligé de lui obéir, nous courûmes donc à la salle des profs et réussîmes à attirer M. Yamaki dehors.

    « Qu’est-ce qu’il y a les filles ? » Demanda Léon, en se faisant tirer par les bras par Sophie et moi.

    « On ne sait pas nous-même… » Répondit Sophie.

    “Des amies à nous nous ont dit que vous comprendriez si l’on vous disait que c’était à propos de Tachibana…Elles sont aux portes de l’école. » Ajoutai-je. 

    En entendant cela, Léon s’arrêta. « Quoi, Tachibana ?! Quel est le problème avec Tachibana ? » En disant cela, l’expression de Léon se fit soudainement plus sombre.

    ~~~~~

    Quand  nous arrivâmes avec Léon, Helena ne perdit pas de temps avec des salutations, et commença immédiatement à parler de la situation actuelle de Tachibana.

    « Tachibana a tenu sa promesse avec M. Yamaki, et ne parle plus à son ancien gang. Cependant, il vient de me dire qu’il y a une dernière chose qu’il doit régler avec eux… » 

    Il semblerait que l’ancien gang de Tachibana ait découvert la relation proche qu’il entretenait avec Helena.

    Et après, à cause du chat, les parents d’Helena devinrent suspicieux, et ils découvrirent la vérité à propos de Tachibana. 

    « j’ai essayé d’expliquer à Papa et Maman, mais il ne comprennent pas. Dernièrement, ils m’ont fait emmener et ramener de l’école, et je ne suis plus autorisée à sortir dehors seule. Et les messages de Tachibana se font plus courts, il ne répond plus à mes appels… »

    Pour venir ici aujourd’hui, elle avait dû mentir à ses parents, disant qu’elle allait au MAHO-do rendre visite à Emilie.

    Elle voulait connaître son adresse et en savoir plus sur ce qu’il se passait.

    M. Yamaki, qui avait été le professeur principal de Tachibana durant sa première année de lycée, semblait lui avoir parlé de nombreuses fois.

    Récemment, Tachibana a trouvé quelque chose qu’il voulait faire, il a donc décidé de coupé les ponts avec son ancien gang, et est venu parler de ce problème avec Léon. Léon avait écouté avec attention, et avait promis de devenir l’allié de Tachibana, et lui avait donné des conseils sur comment se séparer complètement du gang. 

    Je réalisai que Léon était vraiment un bon professeur, et que j’avais encore fondé mon jugement uniquement sur l’apparence

    Ne connaissant que des bouts de l’histoire, nous avions tout de même réussit à en assembler toutes les pièces. Nous suivîmes donc Léon et Helena jusqu’à l’appartement de Tachibana. 

    “C’est dangereux pour vous les filles, retournez chez vous s’il vous plait” nous avisa Léon.

    “Non! Je suis aussi concernée dans cette histoire” Helena refusait de lâcher prise.

    « Nous sommes les amies d’Helena. Si quelque chose arrivait, nous accourrons comme des folles, donc laissez-nous venir aussi ! » Ajoutai-je. Nous ne pouvions laisser Helena seule. Avec nous quatre, nous allions surement réussir à faire quelque chose. De toute façon, Helena y allait, et si le besoin s’en faisait ressentir, nous avions toujours notre magie pour la sauver elle et nous-même. 

    ~~~~~

    Il y avait une magnifique dame se tenant devant l’appartement de Tachibana.

    « Ah, Mme Tachibana ! Où est Kyouhei ? »

    Heiiin-? Léon l’avait appelée Mme Tachibana!

    Comme Tachibana vivait avec sa mère, ça voulait dire…Helena se retourna légèrement vers nous et chuchota « C’est la mère de Tachibana. Je ne l’ai découvert que récemment aussi. »

    "Mère?...Elle est si jeune et si belle. Elle peut facilement être confondue pour sa petite amie"  dit Sophie un peu hébétée. La mère de Tachibana devait faire tourner les têtes, comme un mannequin, c'est une vraie beauté.

    Elle est vraiment différente de ma mère. En regardant bien, je pourrais dire qu'elle a la quarentaine, mais je n'aurais jamais dit qu'elle avait un enfant en âge d'être au lycée.  

    Pas étonnant qu'Helena se soit sentie "battue".

    Helena s'avanca vers la mère de Tachibana et se présenta. "Je suis Helena Tamaki. Tachibana a été bizarre ces derniers temps, donc je me suis inquiétée et j'ai appelé M. Yamaki."

    La mère de Tachibana semblait choquée en entendant les explications d'Helena. "Donc tu es Helena? Je viens d'avoir un appel de Kyouhei, disant que son ancien gang avait kidnappé quelqu'un appelé Helena. J'allais justement aller le chercher!" 

    "Mais où est-il?! Je veux venir aussi. Tout ira bien quand il sera que je vais bien, n'est-ce pas?" Insista Helena.

     

    Juste à cet instant, une grosse moto s'approcha de nous. S’arrêtant juste devant nous, une femme en équipement de moto descendit et dit "Allons-y, Shouko."

    Elle enleva son casque, et nous fîmes face à une nouvelle beauté qui aurait pu être mannequin.

    Attendez, elle n'est pas mannequin. Ce n'est pas Yamaki Minako, la charismatique dame qui orne les couvertures de tous les magazines pour femme au foyer ces derniers temps?! 

    "Quoi? C'est un espèce de champ de bataille pour femmes magnifiques?" Demanda Sophie, mais Léon c'était avancé.

    "Minako, pourquoi es-tu là?"

    "Oh, mon cher, tu t’inquiétais pour moi?"

    Minako? Mon cher?  Nous nous penchâmes derrière Léon et fixâmes la dame.

    "Heiiiiin-?! Vous êtes la femme du prof-!?"

    Léon se retourna à notre supposition indiscrète, essayant de cacher son embarras. 

    C'était vraiment la belle et la bête...ou plutôt, la belle et le reptile.

    "Bon, si nous y allons ensemble, on réglera les choses plus vite que si Shouko y allait toute seule" déclara la femme de M. Yamaki en passant devant la mère de Tachibana. Les deux beautés se regardèrent une seconde, puis se sourirent. 

    ~~~~~

    Enfilant un casque, Léon monta sur la moto derrière sa femme, et ils partirent.

    Laissée derrière avec la mère de Tachibana, Helena se sentie évidemment mise à part..."Hey, pourquoi ils m'ont laissé derrière?!"

    Puis, nous regardant, nous qui étions encore entrain de regardé hébété la moto partir, elle continua " Qu'est-ce que vous regardez?! On doit les suivre!"

    Elle se retourna et marcha vers la mère de Tachibana, probablement pour lui demander où aller.

    En regardant Helena, la mère de Tachibana gloussa.

    "Mme. Tachibana, soyez sérieuse s'il vous plait."

    "Désolée. Je suis sure que le problème sera réglé sous peu, mais allons-y" dit elle en nous pressant vers sa voiture.

    En attrapant le volent, elle dit soudainement " je suis désolée de vous avoir rit au nez à l'instant."

    Après ça, elle nous raconta comment elle fut mise au courant pour la promesse entre Tachibana et M. Yamaki: la femme de ce dernier était en fait sa cousine.

    Dans le passé, la femme de M. Yamaki travaillait comme mannequin tout en étudiant à l'académie Karen. La mère de Tachibana était elle aussi mannequin à cette époque, mais les deux sont maintenant devenue esthéticiennes.

    Elles vont souvent récupérer Tachibana à l'école, donc les rumeurs à son propos ont surement commencer parce-qu'elles étaient d'une telle beauté.

    Et tout en priant pour que Tachibana aille bien, je me préparais à devoir utiliser la magie au cas-où, en agrippant ma console d'apprentie.

     

    FIN PARTIE 5

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Traduction française: Bobosse

     


    8 commentaires
  •  --Chapitre 4, partie 6 (fin)--

     

    Quand notre voiture entra dans le parking, nous vîmes Tachibana et M. et Mme Léon faisant face à un groupe de garçon à l’air menaçant.

    La scène était extrêmement chargée en tension.

    Nous ne pouvions rien faire d’autre que retenir notre souffle et rester dans la voiture. Seule Helena en sortit.

     

    « Tachibana, je vais bien. »

     

    Après avoir dit  ça, elle courut et se positionna entre les deux groups. C’était une personne insouciante, mais ça, c’était trop extrême.

    Et ce n’est pas tout…

     

    « Vous autres êtes trop extrêmes, m’utiliser pour attire Tachibana ici comme ça. Si quelque chose m’était vraiment arrivé, le groupe Tamaki (tn: la société de ses parents) ne serait pas resté les bras croisés ! »

     

    Sa voix avait tremblé un peu, mais c’était dit.

    Une telle confiance en soi ? C’est bien notre Helena.

    Elle avait bien parlé devant cette bande de garçons effrayant, ses mots les frappants comme des balles.

     

    Mais ce n’est pas le moment de dire ça!

    Nous descendîmes de la voiture, et nous nous plaçâmes devant Helena, comme pour la protéger.

    A cet instant, la mère de Tachibana parla doucement derrière nous. « Les vrais amis deviennent votre force dans les instants difficile. C’est bien qu’Helena ait de telles amies. »

    Nous nous retournâmes pour la voir sourire.

     

    C’est bien pour toi, ça, Helena. Sa mère est devenue ton alliée dans un si court laps de temps.

    Tachibana devrait se calmer maintenant, en voyant Helena. C’était une bonne idée qu’elle vienne, après tout.

     

    La seule raison pour laquelle il était venu se confronter à ces gens était pour sauver Helena. Cependant, il semblait toujours vouloir se venger du gang.

    Son ancien gang s’avança vers nous, mâchant du chewing-gum avec un sourire narquois.

    Immédiatement, Tachibana nous fit reculer derrière lui, et se tint entre le gang et nous, avec Léon et sa femme à ses côtés.

     

    « Tachibana, c’est ton passé qui refait surface. Tu comprends cela, n’est-ce pas ? » Léon parla doucement mais fermement, et Tachibana acquiesça.

     

    « Ferme-là, le vieux. » « Tachibana, tu traînes avec tes parents et des filles maintenant ? C’est tellement pas cool. »

     

    Wow, ils sont tellement effrayants.

    Ces mecs sont ceux qui ont piégé un garçon seul en utilisant une lycéenne, puis qui se sont rassemblés en groupe pour l’affronter. Donc qui sont les vraies mauviettes ?

     

    « Je ne veux pas d’un garçon aussi énorme et effrayant ! » Cria Léon d’une voix forte, complètement différente de son ton calme d’il y a un instant.

     

    « A-attendez, M. Yamaki, qu’est-ce que vous racontez? Ce n’est pas le moment de lancer des jolies piques réfléchies ! » S’écria Sophie.

     

    Entendant Sophie, les garçons ricanèrent entre eux.

    « Oh, maintenant des petits lycéen se moquent de toi » Tout en disant cela, la femme de Léon déplia un manteau qu’elle tenait dans ses bras, et le plaça sur les épaules de Léon par-dessus son tee-shirt blanc. N’était-ce pas un manteau porté par des gangs de bikers délinquants par le passé ?

     

    « Y-Yamaki…? » Les membres du gang se regardèrent et murmurèrent entre eux.

     

    « Qu’est-ce qu’il se passe ? »

     

    « C’est un vieux manteaux de biker. Regarde, il y a plein de mots brodés dessus. » Expliqua Sophie.

     

    Portant son manteau de biker, Léon s’avança vers le gang.

    Pour quelques raisons, le gang commença à reculer.

     

    « Ce manteau n’est pas que pour faire le show » Cria Léon, en tournant les talons et montrant le dos de son manteau au gang.

     

    « Ne pas tenir compte des opinions ; Gang Explosif de Misora, Leader de la troisième génération, Yamaki Rokurou » était brodé au dos.

     

    Les choses avaient soudain pris une tournure hallucinante.  

     

    « Se pourrait-il? Le légendaire… »

     

    Le gang murmurait à nouveaux. Que disaient-ils ?

     

    Je les avais entendus dire le mot « légendaire ».

     

    « Nous sommes désolés! » Tout en disant cela, celui qui semblait être le leader du gang se prosterna soudainement au sol. 

     

    C’était la première fois que je voyais quelqu’un se prosterner dans la vraie vie. Puis, comme une avalanche, tous les autres membres du gang se prosternèrent. Ils tremblaient tous.

     

    Léon attrapa le bras du leader, le releva, et sembla lui chuchoter quelque chose. Le leader rassembla ensuite tous les membres du gang, et le groupe disparu du parking en quelques secondes.

     

    Je pense que les expressions sur nos visages étaient toutes des variations de choc.

     

    Peut-être comprendrez-vous plus l’ambiance si je disais que c’était comme si Mito Komon venait juste de sortir son sceaux. (nt: Mito Komon est une figure importante de la puissante ère Edo, qui déguisé en roturier, parcourrait les campagnes pour attraper et punir les fonctionnaires corrompus. Son sceaux était la preuve de sa réelle identité.)

     

    Un long moment après, Léon nous parla un peu plus de ce monde dont on ignorait tout, où le manteau était un symbole du leader de chaque génération du gang de biker.

     

    Dans tous les cas, c’est vraiment une erreur de juger quiconque sur leur apparence ou sur ce que disent les rumeurs à leur propos.

    Par exemple, nous ne pensons plus que Tachibana n’est rien de plus qu’un garçon effrayant de terminale.

    De plus, Léon et sa femme sont super cools aussi.

     

     

    « Bon, et maintenant? »

     

    Quelques jours après l’incident, nous eûmes une chance de nous regrouper toutes les trois au MAHO-do. 

     

    Après les corvées habituelles et la fermeture du magasin, nettoyant et collant des étiquettes avec les prix, je demandai : « Alors, où ils en sont tous les deux ? »

     

    Je voulais vraiment savoir.

     

    « Eh bien, ils y vont doucement à présent. Tachibana étudie vraiment sérieusement pour devenir vétérinaire, et il est aussi occupé par son petit boulot, donc ils ne se voient pas très souvent. » Expliqua Emilie.

     

    Bon, c’était inattendu, j’imagine.

     

    Et il semblerait qu’Helena parle à Emilie de beaucoup de choses maintenant.

     

    « Vétérinaire? Il y a vraiment trop de rebondissements inattendus dans cette histoire. » Commenta Sophie.

     

    « Helena se demande si elle ne pourrait pas candidater pour la même université que lui, donc elle étudie vraiment sérieusement ces derniers jours. » Ajouta Emilie.

     

    Ahh, je suis tellement jalouse.

    Est-ce que ce sera bientôt à mon tour de connaître une histoire d’amour ?

    Peut-être qu’un jour, je tomberais nez à nez avec un beau lycéen au coin de la rue en allant à l’école.

     

    « Doremi, continue de penser à ça, et tu auras ton propre petit ami bientôt » dit Emilie.

     

    « C’est vrai. Peut-être a-t-il été à tes côtés tout du long » lança Sophie.

     

    Ces deux-là peuvent vraiment lire dans mes pensées parfois!

     

    Héhéhé, j’espère que ça arrivera vraiment un jour…

     

    Les hortensias qui avaient fleuri dans la cour du MAHO-do ont maintenant fanées avec la fin de la saison des pluies.

     

    Et l’été qui arrive, quand les tournesols seront hauts et fleuris, j’aurais définitivement trouvé mon petit ami.

     

     

     FIN DU CHAPITRE 4

    ( rendez-vous au chapitre 5! )

     

    TRADUCTION FRANÇAISE: BOBOSSE


    7 commentaires
  • Hey!

    Ici Bobosse!

    Comme vous avez pu le constater, deux parties de la traduction ont été publiées en deux jours. Hé oui. Préparez doudounes et chapka, il va neiger dur. 

    Partie 5

    Partie 6

    (hahaha au final j'ai plus bossé pour le blog que pour la fac cette semaine hahaha vivement les partiels hahaha)

    Je pensais également, si il y a des interessé•e•s, faire des pdf des chapitre (un pdf par chapitre rassemblant toutes les parties du chapitre avec les illustrations), avec des petites corrections sur les premiers chapitres. Y a un sondage dans le menu de gauche, alors allez-y, donnez votre avis! 

     

    Pour ce qui est de la suite des traductions, il y aura probablement une (petite) pause jusqu'aux vacances (le 22 février pour moi) parce-que j'ai beaucoooup de chose à faire entre temps (entre autres: passer mon permis et stresser. Surtout stresser. Regardez, depuis que je sais quand je vais le passer je ne suis plus qu'une boule de stress ambulante qui va jusqu'à rêver la nuit que l'examinateur du permis la jette hors de la voiture car elle conduit trop mal et fait passer son père à la place. Et que Titeuf me donne des cours de code de la route.

    Yo'!

    #MonCerveauVaBienOk?!) 

     

    See ya!

    -Bobosse


    4 commentaires
  • Hello!

    c'est (encore...rho y en a marre d'elle!) Bobosse!

    j'ai finis de corriger/re-traduire un peu à partir d'une seconde traduction le chapitre 1, et il est en PDF! 

    (et bon sang la première fois que je l'ai traduit...on aurait dit que je parlais Français LV3...la plupart de mes phrases voulaient juste rien dire quoi x'))

    Pour télécharger les PDF des traduction, c'est ici: 

    https://www.dropbox.com/sh/7hqcgkk5zvj0wvz/AAALsG3kgSgoY5faxwwO0U5Ja?dl=0

    J'utilise dropbox comme hébergeur, si certains ont du mal à télécharger, signalez-le dans les commentaires! (ou si certains ont des propositions de sites de téléchargement sûr et plus efficace)

     

    -Bobosse 

     

    PS: Il semblerait que mon ordinateur soit mort au combat. (Je publie cet article avec mon téléphone: sachez que c'est une vraie purge.) Je ne peux pas vraiment vérifier le lien du coup, donc au moindre problème, laissez un petit commentaire

     

     


    33 commentaires

  • 8 commentaires