• BONJOUR LA POPULASSE

    Ca fait un moment hein ? HEIN ?

    Si vous saviez comme j'ai pu désespérer en constatant le temps qu'il vous a fallu pour réagir à la nouvelle partie de la trad. Bouhou.

    Vous ne m'aimez plus ? 

    BREFONS.

    Quoi de neuf depuis le temps ? (Pas si long en fait héhé)

    Pour ma part je suis allée à Paris récemment avec une amie, 4 jours à gambader comme un lapin joyeusement et trempée de sueur sur des kilomètres et des kilomètres. 

     

    Witch Please

     (Ce gif n'a absolument rien de cohérent avec ce que je raconte)

    Mais j'ai vu la Tout Eiffel pour la première fois, le métro parisien, la COMPLEXITÉ du métro parisien, et j'ai pu valider mon non-sens de l'orientation en harcelant des passants qui n'avaient rien à voir avec la choucroute :

     

     

    Aicko : Excusez-moi, vous sauriez me conduire jusqu'au Centre Pompidou ?

    Homme lambda : Je ne suis pas parisien mademoiselle, désolé.

    Aicko : Ah - Et vous savez où il se trouve ?

    Homme Lambda : Bah juste là !

    Aicko : *n'écoute pas* Ah- et vous pouvez m'y conduire ?

    Homme Lambda : Non je ne suis pas parisien.

    Aicko : Mais alors comment savez-vous où il se trouve ? 

    Homme Lambda : Bah il est juste à côté. Au revoir.

    ...

    Aicko : Hé - euh, vous pouvez m'y conduire ?

    Monsieur ...?

     

    Les Aventures d'une Godiche à Paris - Volume 1

    -The End-

     

     

     

    Bobosse se souvient de mon sens de l'orientation à toute épreuve.

    #MonOrientationDansLeSouvenir

    J'en ai tellement chié comme un âne à monter toutes ces marches et à courir dans tous les sens ! (Mode glamour ON)

    Je travaille actuellement à la traduction de la partie suivante avec l'aide non négligeable de mon cher Cleck, qui a bien taffé à ce que j'ai vu ! 

    J'aime avoir des associés.

     

    Witch Please

     

    Elle arrivera d'ici peu, sans compter les prochaines leçons de mon petit Onpu-Chan !

    Amour et Prospérité sur vous tous, besos.

    Aicko-Chan

     

    P.S: Je reçois de plus en plus de messages via Eklablog de lecteurs, et ça fait toujours plaisir de voir que les gens se manifestent ! 

    Alors keep on sending Ojamajeurs !

     


    7 commentaires
  • BONJOUR LES ENFANTS !

    Comment allez-vous ?

    Comme vous le savez sans doute (sans rire), le pays a été touché par des événements difficilement exprimables avec des mots, aussi nous espérons, toutes admins confondues, que vous allez tous bien. 

    Le fait est que j'étais pour la première fois dans la capitale il y a peu, que Bobosse elle-même y était, et que nous connaissons tous quelqu'un qui, de près où de loin, est directement concerné. Même si nous le sommes tous au fond.

    Je ne compte pas m'épancher plus profondément sur le sujet, premièrement par ce que ce n'est pas mon rôle, et deuxièmement par ce que ce blog est une perle de bonheur, et qu'il doit le rester.

     

     

     

     

    DONC.

    Hier, notre petite Aiko a atteint l'âge de 25 ans ! Autrement dit, un an déjà que je vous ai pondu un article, que j'ai relu d'ailleurs, sur les débuts d'OD (pauvre de vous).

    Je ne sais pas si je suis la seule, mais chaque fois que l'une des filles "grandit", je me prends un coup de vieux relativement paradoxal dans la figure. Déjà par ce qu'à la base, elles sont supposées être plus jeune que moi, et surtout par ce qu'en fait, même BIBI EST PLUS ÂGÉE QUE MOI. 

    J'vous jure ça me perturbe

    Le prochain anniversaire aura lieu le 14 Février, celui d'Hazuki d'ailleurs, comme noté en haut à gauche du blog ! 

    Tiens au fait, blog qui a atteint le nombre record de plus de 50 000 visiteurs ces derniers jours (on remerciera les dits-visiteurs qui sont plus pointilleux que nous toutes réunies pour ce genre de trucs).

    50 000, c'est juste immense comme nombre, sans compter qu'en ce moment, les stats grimpent et que l'on se retrouve parfois avec des jours où 2400 PAGES ont été lues.

    Si ça ça fait pas tourner la tête.

    Heureusement que l'on la garde froide (sinon on pourrait plus non plus entrer dans nos chaussures fuh fuh).

    ON VOUS AIME ! Et merci pour tout, à tout le monde ! 

    Je prépare actuellement mon discours pour les Oscars aussi, alors si quelqu'un veut me filer un coup de main :D

    (sérieux les filles, on devrait vraiment s'y mettre. Et si jamais on nous nomine pour le Prix Nobel d'Ekla ? HEIN?)

    Portez-vous bien, et soyez heureux, comme dirait ce cher Onpu-Chan ;)

    On se revoit pour Ai-26 :D

    Aicko-Chan

     

    Ai-25


    10 commentaires
  •  

    C'est arrivé plusieurs jours après que l'incident concernant Émilie soit complètement passé à la trappe. 

     

    « Ehhh – Hélena est venue à la boutique ? »

     

    « Pourquoi prends-tu cette voix bizarre tout à coup ? » râla Maggi Grigri

     

    Alors que j'avais pleins de devoirs, j'étais arrivée en retard à la boutique.

     

    Hélena savait que nous travaillions ici, mais quand même, 

     

    « On ne lui a jamais parlé de nos horaires, alors que veut-elle de nous ? »

     

    « C'est là que tu te trompes », m'affirma Maggie en pointant du droit l'endroit où nous entreposions les sangles pour téléphones portables, « elle est venue pour acheter une sangle »

     

    « Ehhh- »

     

    Comme la boutique était redevenue comme elle l'était au tout début, nous possédions un tas d'objets mignons dans notre collection.

     

    Tous ces objets étaient directement importés du Monde des Sorcières, puis étaient traités pour ne posséder que le peu de magie que les humains pouvaient posséder.

     

    Hélena avait acheté une sangle avec une petite pierre bleue, connue sous le nom de Lapis Lazuli, pour elle-même.

     

    Nos sangles sont adorables, toutes possédant différentes sortes de pierres, et différents styles.

     

    D'ailleurs maintenant que je les regarde, il me semble qu'il y en a moins. C'est possible ça ?

     

    Je pointai du doigt le bord gauche du plateau contenant les fameux objets, et le déplaçai doucement vers la droite. 

     

    « Maintenant que l'on parle d'Hélena, j'ai l'impression qu'elle nous a tout acheté » m'exclamais-je

     

    « Elle n'en a acheté que deux. Seulement sans vous ici les filles, il n'y avait personne pour réapprovisionner le stock » me rétorqua Maggi.

     

    Et dire que j'avais prévu qu'elle dirait ça, je suis stupide …

     

     

    //

     

    « Pardon, nous sommes en retard ! »

     

    C'était le début de la soirée, et Sophie, dont le teint était basané avec ses nombreuses activités, et Emilie, qui avait fini sa leçon de violon, étaient avec moi alors que j'entrais dans la boutique.

     

    Immédiatement, je leur dis à propos de la visite d'Hélena.

     

    « Ça c'est une surprise ! » s'exclama Emilie

     

    « Que veux-tu dire ? »

     

    Emilie s'arrêta subitement de parler, ses doigts arrêtant même de malaxer la pâte à Objets Magiques, médita, puis nous regarda :

     

    « J'ai été tellement préoccupée par mes propres problèmes, aussi je ne l'avais pas remarqué, mais je trouve qu'Hélena a changé. Elle n'est plus tout à fait la Hélena que nous avons connu. Je crois... qu'elle a grandi »

     

    Suivant la devise de Loulou, Emilie s'était rapidement fait d'Hélena une alliée à Karen, qui n'avait porté aucun intérêt aux articles anonymes salissant Emilie. Elle lui avait dit de ne pas s'en faire pour des choses aussi stupides. 

     

    A ce moment là, je me disais qu'Hélena était vraiment une chic fille.

     

    « Ça.. doit être ça ! » s'exclama Sophie en se levant, et en tapant du poing sur la table de travail.

     

    BOUM.

     

    « C'est.. C'est cela ! » et Emilie imita Sophie.

     

    BOUM.

     

    Eh, je ne pouvais pas être seule.

     

    BOUM, je tapais aussi le poing sur la table mais.. pourquoi ? Absolument aucune idée.

     

    « C'est l'amour ! » déclara Maggi Grigri en entrant dans la pièce.

     

    « HEIIIN ? »

     

    J'étais la seule à être choquée.

     

    « Elle est passée furtivement pour acheter ses sangles, aussi je suppose que ça a dû être difficile pour elle »

     

    Mouais, peut-être ?

     

    « Nos produits se vendent par ce que le bouche à oreille à réussi à faire passer l'idée qu'ils étaient magiques, et qu'ils pouvaient aider les gens. Hélena a très bien pu venir ici dans le seul but de régler un problème » affirma Sophie, très sure d'elle

     

    Hélena n'aurait-elle pas plutôt aimé acheter un objet de marque ?

     

    Pourquoi a t-elle choisi nos sangles à nous ?

     

    Tiens d'ailleurs, je ne savais pas que Sophie était si intéressée par les histoires de cœur des autres.

     

    Ah oui .. Elle aussi a traversé ce genre de choses.

     

    « Qu'est-ce qui ne va pas Dorémi ? Pourquoi es-tu aussi immobile qu'une statue ? » me demanda Sophie.

     

    Oh, laissez-moi seule.

     

    Toute ma vie se rejouait devant mes yeux à ce moment là, comme un grand album photos.

     

    Tellement de choses étaient arrivées en si peu de temps.

     

    Des choses amusantes, des temps difficiles, des choses que les gens normaux n'ont pas la moindre chance de faire un jour ; Oh, pourquoi y a t-il si peu de pages sur l'amour ? Suis-je donc si laide ?

     

    « Hélena m'énerve avec ses histoires d'amour » bougonnais-je en me levant.

     

    Sophie et les autres avaient plutôt l'air de comprendre ma petite crise passagère.

     

    « Je comprends, je n'ai pas de petit ami non plus, je suis dans le même bateau que Dorémi ! » me réconforta Sophie

     

    « C'est vrai. En plus je pense qu'il y a beaucoup de monde qui apprécie Dorémi » ajouta Emilie.

     

    C'était quoi ça ?

     

    Emilie, qui avait un petit ami, et même Sophie – elles étaient trop calmes.

     

    Elles semblaient toutes deux si matures maintenant, et faisaient des choses que les lycéens font. En plus de ça, elles avaient trouvé des activités qui leur plaisaient vraiment.

     

    « Bouhou, ça me rend si impatiente.. » râlais-je

     

    « Dorémi, tu devrais te concentrer un peu plus sur ce que tu fais » me lança Sophie

     

    «Si nos ventes ont augmenté, c’est grâce aux seules POPs de Dorémi » continua Sophie.

     

    Cependant, je ne me sentais pas réconfortée.

     

    Oh, est-ce que vous connaissez les POPs ? Ceux d’entre vous qui ont déjà travaillé dans un supermarché ou un konbini (magasin de quartier) devraient les connaître.

     

    Notre travail n’est pas seulement d’étiqueter les articles avec les prix et de les arranger. Par exemple, la pierre de lapis lazuli choisie par Héléna est connue pour apporter chance et amour. Alors, nous écrivons aussi les descriptions de nos articles sur des cartes et les collons dessus. Nous appelons celles-ci des « POPs (notes explicatives) ».

     

    Les clients qui fréquentent le MAHO-do lisent les POPs avant de décider d’acheter quelque chose, ou se creusent la tête sur ce qu’ils doivent acheter. Tout cela rend leur expérience d’achat joyeuse, et ça me fait plaisir.

     

    Et j'ai dérapé en dehors du sujet, encore une fois. 

     

    Il semble donc vrai qu'Héléna a un copain maintenant.

     

    En parlant de ça, quand on a rencontré Héléna alors qu’elle était en train de courir après, puis, de perdre Mukai, elle était habillée de manière étrange (voir la partie concernant le harcèlement d'Emilie).

     

    Ce n’est pas la Héléna qu’on connaît.

     

                                                                              //

     

     

    Quelques jours plus tard, dans l’après-midi, Émilie est arrivée au travail pleine d’énergie et en me voyant, parce que j’étais déjà là, elle a ouvert son carnet de notes, exactement comme une détective.

     

    « Héléna semble avoir pris un chat comme animal de compagnie récemment », reporta-t-elle.

     

    Ensuite, Sophie ouvrit la porte et me frappa fort dans le dos, en disant : « Le nom du copain de Héléna est vraiment drôle. Il s’appelle Masamune. »

     

    « Aïe... C’est un nom plutôt traditionnel ça... » Ai-je répondu.

     

    « Il est le dragon borgne, exactement comme Date Masamune, le commandant militaire de l’État en guerre. » ajouta Sophie.

     

    « Eh, penses-tu que ses parents sont des fous d’histoire ? » Demandai-je.

     

    « Ce n’est pas vrai ce que vous racontez, intervint Émilie. Masamune est le nom du chat. Son copain est un senpai (=ainé) du lycée de Dorémi » nous corrigea-t-elle.

     

    « Vraiment ? J’ai entendu dire qu’il avait une petite amie virtuelle vraiment jolie, et bien qu’il ait rejeté Héléna à cause de ça, elle persiste encore à le draguer » dit Sophie.

     

    « Paraît-il qu’il travaille dans un Host Club (Un Host Club est, dans les pays asiatiques, une sorte de restaurant où des femmes doivent tenir compagnie à des hommes contre de l’argent, pendant qu’ils consomment leurs plats et boissons), et qu’il rentre à la maison avec ses clients, n’est-ce pas ? » demanda Émilie.

     

    « Un Host Club ? Mais il a quel âge ce mec ? » répliqua Sophie.

     

    « D’abord, où est-ce que vous deux avez pu trouver ces informations ? » demandai-je alors que j’arrivai entre mes deux amies excitées. Ça pouvait continuer pendant des heures.

     

    « Heu... Héléna quittait l’école assez tôt ces derniers jours... Alors j’ai entendu tout ça de Clara (la nana avec les couettes, please remember), sa bonne amie» répondit Emilie.

     

    « Quoi ? Clara ? Alors la moitié de ton histoire a été exagérée. Et pour toi Sophie ?

     

    « Mon senpai du club d’athlétisme a un ami qui a un senpai qui est tuteur à domicile chez Héléna... »

     

    « L’ami d’un senpai d’un senpai... ? Est-ce que ce n’est pas un peu éloigné comme connexion ? Très bien, je rejette tout ce que vous deux avez dit », ai-je conclu.

     

    Je veux dire, Héléna n’est pas quelqu’un qui peut rester secrète.

     

    Si elle a vraiment un copain, je suis sûre qu’elle s’en vanterait. Elle doit juste avoir été attirée par son apparence. Héléna est une fille elle-même très mignonne, et aussi pleine de confiance, donc je pense qu’elle va prendre l’initiative vers le garçon en question si elle l’aime.

     

    « Bon, j’imagine qu’on ne connaît toujours pas la vérité », dis-je.

     

    « On ne sait rien de plus, peut-être parce que ce n’est pas une relation sérieuse. Pour moi, c’est comme si elle était troublée par la question », dit Emilie.

     

    « Si elle a acheté notre sangle pour portable, ça veut dire qu’elle ne s’est pas encore déclarée, hein ? » constata Sophie.

     

    Nous nous sommes regardées, l’une l’autre.

     

    Si elle avait vraiment des problèmes, je souhaiterais sans aucun doute l’aider d’une manière ou d’une autre. Oui, j’ai ressenti du regret après qu'elle m'ait surpassée, mais j’étais quand même curieuse. Ça pourrait devenir comme une étude de l’amour pour mes propres références.

     

    « Bien. Blablater ici ne nous mènera pas à grand chose, dit Sophie. Émilie, va demander à Héléna elle-même. Si son copain est vraiment un senpai de notre école, je suis sûre que quelqu’un le sait. »

     

    Héléna a été vraiment cool à propos de son incident avec le site internet de l’Académie d’Émilie, soit disant, elle n’avait pas le temps pour les commérages... Maintenant que j’y pense, peut-être que c’était parce que la même chose était en train de lui arriver.

     

                                                                                 //

     

    Quand Émilie lui posa les questions à ce propos, Héléna lui partagea facilement son histoire.

     

    C’est arrivé quand Émilie la remerciait pour son support pour l’incident avec ce fameux site internet.

     

    « Bon... Il est vrai qu’elle aime un garçon de l’école de Dorémi. Il est plutôt mignon, un peu bad boy, assez grand... »

     

    « Mais, E...-Émilie... C’est quoi son nom ? » s’empressa de demander Sophie.

     

    Nous étions réunies dans le MAHO-do encore une fois.

     

    Nous avions fermé le magasin, et après l’avoir nettoyé, nous étions réunies autour de la table, comme d’habitude.

     

    Nous aurions normalement passé notre temps à coller des étiquettes de prix et des codes barres sur nos articles, ou bien à penser à de mignons designs de POPs, et d’habitude nous nous serions amusées.

     

    Mais une fois qu’Émilie commença à parler, ses mains ont arrêté de travailler.

     

    « Oui, son nom est Tachibana Kyouhei. Tu le connais ? » demanda Émilie.

     

    Après avoir entendu ce nom, nous avons changé d’expressions, et Émilie, le remarquant, fronça aussi les sourcils.

     

    « Nous le connaissons de nom et de visage. Je ne le connais pas personnellement, mais il me fout les boules » dit Sophie.

     

    « Yep, à moi aussi », approuvais-je.

     

    Je l’ai vu une fois à traîner autour de l’école.

     

    En plus du fait que je ne l’aurais pas appelé « beau gosse », ses yeux sont menaçants. Et puis, il est inabordable. Et parce qu’il est grand, il semble y en avoir de trop. Cependant, je ne pouvais pas penser à quelque rumeur pour le moment. J’entends, il est d’une autre année, et depuis que nous avons commencé le lycée, on n’a eu aucun contact.

     

    Émilie pris son carnet de notes et pris son air de détective une fois de plus.

     

    « D’abord, son nom est clairement Tachibana Kyouhei-san. »

     

    « Donc ce n’est pas Masamune après tout ? » demanda Sophie

     

    « Masamune est le chat qu’elle a reçu de lui- Le chat est blessé, donc jusqu’à ce qu’il soit guéri, Héléna le laisse directement après l’école pour le surveiller », expliqua Émilie.

     

    « Le chat est un bleu russe qui appartient à un des amis de Tachibana-senpai. Il est né avec un seul œil capable de voir, voilà d’où vient son nom, Masamune. A cause de sa faiblesse, il avait moins de lait de sa mère par rapport à ses frères et sœurs. Par conséquent, il a grandi pour être un petit chat, et il serait mort s’il avait été relâché dans la nature.

     

    Tachibana-senpai a pris le chat pour le surveiller lui-même, mais l’appartement dans lequel il vit ne permet aucun animal, et après qu’il ait été découvert, il l’a gardé dans un parc tout proche, et le nourrissait régulièrement.

     

    Un soir, Héléna a été témoin du chat se faisant brutaliser par des enfants, alors qu’elle rentrait à la maison, elle l’a sauvé et l’a apporté chez le vétérinaire tout près pour des traitements.

     

    « Il apparaît alors que le centre appartient au propriétaire originel du chat. Quand Tachibana-san a entendu que le chat avait été blessé, il est venu en quatrième vitesse chez le vétérinaire, et c’est ainsi qu’il a rencontré Héléna », conclut Emilie.

     

    « Ouais, c’est une rencontre très clichée~ », commentais-je.

     

    Vraiment, c’est exactement comme dans une sorte de shôjô manga old-school.

     

    « Le bad boy avec la fille riche ? Quelle bonne paire ils font ! » Sophie semblait penser la même chose que moi.

     

    C’était par chance qu'Héléna avait sauvé le chat, mais j’étais stupéfiée que Tachibana-senpai ait pu être chez le vétérinaire en même temps.

     

    « Vraiment, les étudiantes qui veulent être admises à l’Académie Karen pour filles sont  le plus souvent des riches jeunes ladies, donc à part comme ça, il n’aurait sûrement jamais pu la connaître » dit Émilie.

     

    Avec ses yeux effrayants, s’il m’avait regardée j’aurais été apeurée, même si je ne savais pas qu’il était un senpai. Je pense même que j’aurais décampé en quatrième vitesse.

     

    « C’est bien notre Héléna, ça. Elle n’a jamais été effrayée de quoi que ce soit », dit Sophie.

     

    Si Héléna était ici, elle se serait inévitablement mise en colère et aurait répondu « C’est impoli ! » au commentaire de Sophie.

     

    Selon ce qu’Émilie a entendu, Tachibana-senpai aurait parlé au vétérinaire pendant que Masamune était en train d’être soigné, à propos de la fréquence de ses passages au centre pour lui, qui était souvent malade, pour des traitements.

     

    Il a aussi dit au docteur qu’il était partiellement aveugle, et combien il serait dangereux de le laisser seul dans la nature, et à quel point il a cherché un appartement qui autorisait les animaux à l’intérieur, et qu’il prévoyait de déménager.

     

    En ne connaissant que son nom et sa tête, on pensait que Tachibana senpai était un « gars flippant », mais pour Héléna, il lui semblait plutôt comme le meilleur des « gentleman », et ça a dû être là que ça a commencé.

     

    On a papoté et on l’a jugé sur notre première impression, mais ce n’est pas une bonne chose.

     

    J’ai réalisé que, à part le fait que nous n’avions pas posté nos avis en ligne, nous n’étions pas un brin différent des posts sur le site internet.

     

    L’incident impliquant Émilie ne nous a au final rien enseigné du tout.

     

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    DONC.

    Sacrée partie, que je préfère mille fois à la précédente ! 

    Je remercie Cleck d'avoir traduit la moitié, d'ailleurs si vous êtes suffisamment attentifs (et que vous n'avez rien, mais alors rien de mieux à faire), vous verrez peut-être où je me suis arrêtée, et où il a commencé à écrire ! 

    Merci à vous lecteurs, en espérant que notre travail vous plaise !

    Aicko-Chan


    19 commentaires
  •  

    Hello Ojamajeurs 

    Comment allez-vous ?

    J'avoue que ça fait un moment que je n'ai plus rien écris, et pour m'en rendre compte moi-même, c'est que ça fait vraiment un bail.

    A dire vrai, je ne traverse pas une période très très joyeuse en ce moment, mais je me suis dis "yo*, tu vas pas te laisser démonter comme ça, écris un truc sur le blog".

    Donc j'écris un truc sur le blog (comme vous êtes chanceux petits coquinous)

    Quand la vie te met un pied au cul (où les deux dans la face, comme c'est mon cas), continuer à avancer tient de l'instinct de survie, comme m'avait dit une amie une fois, et je vous assure, c'est vrai.

    En plus, c'est dans ces moments là que tu te rends compte de certains trucs genre "en fait ma famille est pas seulement géniale, elle est vitale et extraordinaire".

    (ce moment où tu sais que ta petite soeur va se lâcher dans les commentaires)

     

    Alors ma foi mes enfants, s'il vous arrive de vous sentir mal, ou pire encore, inutiles, sachez qu'il y a un hôtel en Corée du Nord. 

     

     

    Un hôtel.

    En Corée du Nord.

     

    Oui oui, le pays où on ne peut pas rentrer. Et surtout pas visiter.

    (ne me remerciez pas d'avoir illuminé votre VIE)

    Quand la vie te mets les deux pieds au cul - Rencontre avec mon double

     

     

    Sinon, comme je dis également dans mon titre (ceux qui râlent de mes titres longs n'ont qu'à se rappeler que je fais une "Licence de Littérature, Culture et Civilisation Etrangère et Régionale en Anglais Avancé Avec Initiation Suédois Optionnel" #PayetonnomdeLicence), j'ai eu la chance de rencontrer mon double il y a de cela plus d'un an, même si je le revoie régulièrement.

     

    Aussi, je vous parle fièrement d'Aiko, fidèle toutou de la race de Milou (paye ta culture), qui porte mon pseudo avec élégance et un certain raffinement (bien plus que moi d'ailleurs).

    Quand la vie te mets les deux pieds au cul - Rencontre avec mon double

    Bon, pour ceux qui auraient un doute, c'est une femelle hein.

     

     

    ENFIN

    (Dieu cette transition)

    Je passe mes partiels dans un petit 15 jours (non je n'ai pas vu tout le programme. Oui je devrais me bouger. Et non je ne vais pas le faire), et donc je pars sur Caen pendant une semaine (car ma fac se situe là-bas, bossant de chez moi tout le reste de l'année).

    Donc je vais me faire un petit Road Trip qui va bien, en espérant que la chance sera de mon côté (pour une fois ça me ferait zizir).

    Sur toutes ces bonnes choses, va falloir que je me remette à mes cours.

    D'ailleurs vous ai-je parlé de la méthode de ma soeur que j'ai adopté ( et qui selon elle fonctionne) pour bosser ?

    Elle consiste à se balader en permanence absolument partout avec la fiche/le livre/le cahier contenant ce que vous devez apprendre, en  priant très très fort pour que son contenu passe des lignes à votre cerveau pendant que vous regardez des films de Noël en mangeant des chocolats et en vous disant "mouais, il reste encore 15 jours hein".

    (si seulement mes journées faisaient 34 heures)

    A bientôt

    -Aicko-Chan

     

     

     

     

     

    *Oui, quand je me parle, c'est dans un langage Wesh. Andsowhaat?


    5 commentaires
  • Yo

    Yo'!

    Yo

    Ici Bobosse! Comme vous avez pu le constatez, le thème du blog a -enfin- changé! Qu'en pensez-vous? 
    (Oui...je sais...c'est rose...très rose...roooooose)

    Yo

    (et ça fait ça dans vos yeux, avooouez.)

    Doremi est à l'honneur, puisque avec 31% des voix, elle a remporté notre sondage!

    Yo

    Sinon, je suis désolée de mon absence sur le blog, mais je suis dans une période un peu difficile, du point de vue du moral (ou ce moment où tu te mets à pleurer devant une pub pour croquette pour chien et que tu dis que y a un truc qui cloche dans ta caboche quand même x) ) et du boulot...j'aimerai vous dire que ça va s'arranger avec les vacances, mais avec le dossier de 20 pages à rendre sur l'usage de la biologie dans le domaine de la santé, les 2 oraux, les épreuves de synthèses et le projet de groupe, j'y crois pas trop x')

    Yo

     Mais bon, faut positiver dans la vie, donc je vous laisse sur une petite musique joyeuse et entraînante ! :D 

     

     

    BYE BYE BABY

    Yo

    -Bobosse


    11 commentaires