• Chapitre 4 partie 4

     

    C'est arrivé plusieurs jours après que l'incident concernant Émilie soit complètement passé à la trappe. 

     

    « Ehhh – Hélena est venue à la boutique ? »

     

    « Pourquoi prends-tu cette voix bizarre tout à coup ? » râla Maggi Grigri

     

    Alors que j'avais pleins de devoirs, j'étais arrivée en retard à la boutique.

     

    Hélena savait que nous travaillions ici, mais quand même, 

     

    « On ne lui a jamais parlé de nos horaires, alors que veut-elle de nous ? »

     

    « C'est là que tu te trompes », m'affirma Maggie en pointant du droit l'endroit où nous entreposions les sangles pour téléphones portables, « elle est venue pour acheter une sangle »

     

    « Ehhh- »

     

    Comme la boutique était redevenue comme elle l'était au tout début, nous possédions un tas d'objets mignons dans notre collection.

     

    Tous ces objets étaient directement importés du Monde des Sorcières, puis étaient traités pour ne posséder que le peu de magie que les humains pouvaient posséder.

     

    Hélena avait acheté une sangle avec une petite pierre bleue, connue sous le nom de Lapis Lazuli, pour elle-même.

     

    Nos sangles sont adorables, toutes possédant différentes sortes de pierres, et différents styles.

     

    D'ailleurs maintenant que je les regarde, il me semble qu'il y en a moins. C'est possible ça ?

     

    Je pointai du doigt le bord gauche du plateau contenant les fameux objets, et le déplaçai doucement vers la droite. 

     

    « Maintenant que l'on parle d'Hélena, j'ai l'impression qu'elle nous a tout acheté » m'exclamais-je

     

    « Elle n'en a acheté que deux. Seulement sans vous ici les filles, il n'y avait personne pour réapprovisionner le stock » me rétorqua Maggi.

     

    Et dire que j'avais prévu qu'elle dirait ça, je suis stupide …

     

     

    //

     

    « Pardon, nous sommes en retard ! »

     

    C'était le début de la soirée, et Sophie, dont le teint était basané avec ses nombreuses activités, et Emilie, qui avait fini sa leçon de violon, étaient avec moi alors que j'entrais dans la boutique.

     

    Immédiatement, je leur dis à propos de la visite d'Hélena.

     

    « Ça c'est une surprise ! » s'exclama Emilie

     

    « Que veux-tu dire ? »

     

    Emilie s'arrêta subitement de parler, ses doigts arrêtant même de malaxer la pâte à Objets Magiques, médita, puis nous regarda :

     

    « J'ai été tellement préoccupée par mes propres problèmes, aussi je ne l'avais pas remarqué, mais je trouve qu'Hélena a changé. Elle n'est plus tout à fait la Hélena que nous avons connu. Je crois... qu'elle a grandi »

     

    Suivant la devise de Loulou, Emilie s'était rapidement fait d'Hélena une alliée à Karen, qui n'avait porté aucun intérêt aux articles anonymes salissant Emilie. Elle lui avait dit de ne pas s'en faire pour des choses aussi stupides. 

     

    A ce moment là, je me disais qu'Hélena était vraiment une chic fille.

     

    « Ça.. doit être ça ! » s'exclama Sophie en se levant, et en tapant du poing sur la table de travail.

     

    BOUM.

     

    « C'est.. C'est cela ! » et Emilie imita Sophie.

     

    BOUM.

     

    Eh, je ne pouvais pas être seule.

     

    BOUM, je tapais aussi le poing sur la table mais.. pourquoi ? Absolument aucune idée.

     

    « C'est l'amour ! » déclara Maggi Grigri en entrant dans la pièce.

     

    « HEIIIN ? »

     

    J'étais la seule à être choquée.

     

    « Elle est passée furtivement pour acheter ses sangles, aussi je suppose que ça a dû être difficile pour elle »

     

    Mouais, peut-être ?

     

    « Nos produits se vendent par ce que le bouche à oreille à réussi à faire passer l'idée qu'ils étaient magiques, et qu'ils pouvaient aider les gens. Hélena a très bien pu venir ici dans le seul but de régler un problème » affirma Sophie, très sure d'elle

     

    Hélena n'aurait-elle pas plutôt aimé acheter un objet de marque ?

     

    Pourquoi a t-elle choisi nos sangles à nous ?

     

    Tiens d'ailleurs, je ne savais pas que Sophie était si intéressée par les histoires de cœur des autres.

     

    Ah oui .. Elle aussi a traversé ce genre de choses.

     

    « Qu'est-ce qui ne va pas Dorémi ? Pourquoi es-tu aussi immobile qu'une statue ? » me demanda Sophie.

     

    Oh, laissez-moi seule.

     

    Toute ma vie se rejouait devant mes yeux à ce moment là, comme un grand album photos.

     

    Tellement de choses étaient arrivées en si peu de temps.

     

    Des choses amusantes, des temps difficiles, des choses que les gens normaux n'ont pas la moindre chance de faire un jour ; Oh, pourquoi y a t-il si peu de pages sur l'amour ? Suis-je donc si laide ?

     

    « Hélena m'énerve avec ses histoires d'amour » bougonnais-je en me levant.

     

    Sophie et les autres avaient plutôt l'air de comprendre ma petite crise passagère.

     

    « Je comprends, je n'ai pas de petit ami non plus, je suis dans le même bateau que Dorémi ! » me réconforta Sophie

     

    « C'est vrai. En plus je pense qu'il y a beaucoup de monde qui apprécie Dorémi » ajouta Emilie.

     

    C'était quoi ça ?

     

    Emilie, qui avait un petit ami, et même Sophie – elles étaient trop calmes.

     

    Elles semblaient toutes deux si matures maintenant, et faisaient des choses que les lycéens font. En plus de ça, elles avaient trouvé des activités qui leur plaisaient vraiment.

     

    « Bouhou, ça me rend si impatiente.. » râlais-je

     

    « Dorémi, tu devrais te concentrer un peu plus sur ce que tu fais » me lança Sophie

     

    «Si nos ventes ont augmenté, c’est grâce aux seules POPs de Dorémi » continua Sophie.

     

    Cependant, je ne me sentais pas réconfortée.

     

    Oh, est-ce que vous connaissez les POPs ? Ceux d’entre vous qui ont déjà travaillé dans un supermarché ou un konbini (magasin de quartier) devraient les connaître.

     

    Notre travail n’est pas seulement d’étiqueter les articles avec les prix et de les arranger. Par exemple, la pierre de lapis lazuli choisie par Héléna est connue pour apporter chance et amour. Alors, nous écrivons aussi les descriptions de nos articles sur des cartes et les collons dessus. Nous appelons celles-ci des « POPs (notes explicatives) ».

     

    Les clients qui fréquentent le MAHO-do lisent les POPs avant de décider d’acheter quelque chose, ou se creusent la tête sur ce qu’ils doivent acheter. Tout cela rend leur expérience d’achat joyeuse, et ça me fait plaisir.

     

    Et j'ai dérapé en dehors du sujet, encore une fois. 

     

    Il semble donc vrai qu'Héléna a un copain maintenant.

     

    En parlant de ça, quand on a rencontré Héléna alors qu’elle était en train de courir après, puis, de perdre Mukai, elle était habillée de manière étrange (voir la partie concernant le harcèlement d'Emilie).

     

    Ce n’est pas la Héléna qu’on connaît.

     

                                                                              //

     

     

    Quelques jours plus tard, dans l’après-midi, Émilie est arrivée au travail pleine d’énergie et en me voyant, parce que j’étais déjà là, elle a ouvert son carnet de notes, exactement comme une détective.

     

    « Héléna semble avoir pris un chat comme animal de compagnie récemment », reporta-t-elle.

     

    Ensuite, Sophie ouvrit la porte et me frappa fort dans le dos, en disant : « Le nom du copain de Héléna est vraiment drôle. Il s’appelle Masamune. »

     

    « Aïe... C’est un nom plutôt traditionnel ça... » Ai-je répondu.

     

    « Il est le dragon borgne, exactement comme Date Masamune, le commandant militaire de l’État en guerre. » ajouta Sophie.

     

    « Eh, penses-tu que ses parents sont des fous d’histoire ? » Demandai-je.

     

    « Ce n’est pas vrai ce que vous racontez, intervint Émilie. Masamune est le nom du chat. Son copain est un senpai (=ainé) du lycée de Dorémi » nous corrigea-t-elle.

     

    « Vraiment ? J’ai entendu dire qu’il avait une petite amie virtuelle vraiment jolie, et bien qu’il ait rejeté Héléna à cause de ça, elle persiste encore à le draguer » dit Sophie.

     

    « Paraît-il qu’il travaille dans un Host Club (Un Host Club est, dans les pays asiatiques, une sorte de restaurant où des femmes doivent tenir compagnie à des hommes contre de l’argent, pendant qu’ils consomment leurs plats et boissons), et qu’il rentre à la maison avec ses clients, n’est-ce pas ? » demanda Émilie.

     

    « Un Host Club ? Mais il a quel âge ce mec ? » répliqua Sophie.

     

    « D’abord, où est-ce que vous deux avez pu trouver ces informations ? » demandai-je alors que j’arrivai entre mes deux amies excitées. Ça pouvait continuer pendant des heures.

     

    « Heu... Héléna quittait l’école assez tôt ces derniers jours... Alors j’ai entendu tout ça de Clara (la nana avec les couettes, please remember), sa bonne amie» répondit Emilie.

     

    « Quoi ? Clara ? Alors la moitié de ton histoire a été exagérée. Et pour toi Sophie ?

     

    « Mon senpai du club d’athlétisme a un ami qui a un senpai qui est tuteur à domicile chez Héléna... »

     

    « L’ami d’un senpai d’un senpai... ? Est-ce que ce n’est pas un peu éloigné comme connexion ? Très bien, je rejette tout ce que vous deux avez dit », ai-je conclu.

     

    Je veux dire, Héléna n’est pas quelqu’un qui peut rester secrète.

     

    Si elle a vraiment un copain, je suis sûre qu’elle s’en vanterait. Elle doit juste avoir été attirée par son apparence. Héléna est une fille elle-même très mignonne, et aussi pleine de confiance, donc je pense qu’elle va prendre l’initiative vers le garçon en question si elle l’aime.

     

    « Bon, j’imagine qu’on ne connaît toujours pas la vérité », dis-je.

     

    « On ne sait rien de plus, peut-être parce que ce n’est pas une relation sérieuse. Pour moi, c’est comme si elle était troublée par la question », dit Emilie.

     

    « Si elle a acheté notre sangle pour portable, ça veut dire qu’elle ne s’est pas encore déclarée, hein ? » constata Sophie.

     

    Nous nous sommes regardées, l’une l’autre.

     

    Si elle avait vraiment des problèmes, je souhaiterais sans aucun doute l’aider d’une manière ou d’une autre. Oui, j’ai ressenti du regret après qu'elle m'ait surpassée, mais j’étais quand même curieuse. Ça pourrait devenir comme une étude de l’amour pour mes propres références.

     

    « Bien. Blablater ici ne nous mènera pas à grand chose, dit Sophie. Émilie, va demander à Héléna elle-même. Si son copain est vraiment un senpai de notre école, je suis sûre que quelqu’un le sait. »

     

    Héléna a été vraiment cool à propos de son incident avec le site internet de l’Académie d’Émilie, soit disant, elle n’avait pas le temps pour les commérages... Maintenant que j’y pense, peut-être que c’était parce que la même chose était en train de lui arriver.

     

                                                                                 //

     

    Quand Émilie lui posa les questions à ce propos, Héléna lui partagea facilement son histoire.

     

    C’est arrivé quand Émilie la remerciait pour son support pour l’incident avec ce fameux site internet.

     

    « Bon... Il est vrai qu’elle aime un garçon de l’école de Dorémi. Il est plutôt mignon, un peu bad boy, assez grand... »

     

    « Mais, E...-Émilie... C’est quoi son nom ? » s’empressa de demander Sophie.

     

    Nous étions réunies dans le MAHO-do encore une fois.

     

    Nous avions fermé le magasin, et après l’avoir nettoyé, nous étions réunies autour de la table, comme d’habitude.

     

    Nous aurions normalement passé notre temps à coller des étiquettes de prix et des codes barres sur nos articles, ou bien à penser à de mignons designs de POPs, et d’habitude nous nous serions amusées.

     

    Mais une fois qu’Émilie commença à parler, ses mains ont arrêté de travailler.

     

    « Oui, son nom est Tachibana Kyouhei. Tu le connais ? » demanda Émilie.

     

    Après avoir entendu ce nom, nous avons changé d’expressions, et Émilie, le remarquant, fronça aussi les sourcils.

     

    « Nous le connaissons de nom et de visage. Je ne le connais pas personnellement, mais il me fout les boules » dit Sophie.

     

    « Yep, à moi aussi », approuvais-je.

     

    Je l’ai vu une fois à traîner autour de l’école.

     

    En plus du fait que je ne l’aurais pas appelé « beau gosse », ses yeux sont menaçants. Et puis, il est inabordable. Et parce qu’il est grand, il semble y en avoir de trop. Cependant, je ne pouvais pas penser à quelque rumeur pour le moment. J’entends, il est d’une autre année, et depuis que nous avons commencé le lycée, on n’a eu aucun contact.

     

    Émilie pris son carnet de notes et pris son air de détective une fois de plus.

     

    « D’abord, son nom est clairement Tachibana Kyouhei-san. »

     

    « Donc ce n’est pas Masamune après tout ? » demanda Sophie

     

    « Masamune est le chat qu’elle a reçu de lui- Le chat est blessé, donc jusqu’à ce qu’il soit guéri, Héléna le laisse directement après l’école pour le surveiller », expliqua Émilie.

     

    « Le chat est un bleu russe qui appartient à un des amis de Tachibana-senpai. Il est né avec un seul œil capable de voir, voilà d’où vient son nom, Masamune. A cause de sa faiblesse, il avait moins de lait de sa mère par rapport à ses frères et sœurs. Par conséquent, il a grandi pour être un petit chat, et il serait mort s’il avait été relâché dans la nature.

     

    Tachibana-senpai a pris le chat pour le surveiller lui-même, mais l’appartement dans lequel il vit ne permet aucun animal, et après qu’il ait été découvert, il l’a gardé dans un parc tout proche, et le nourrissait régulièrement.

     

    Un soir, Héléna a été témoin du chat se faisant brutaliser par des enfants, alors qu’elle rentrait à la maison, elle l’a sauvé et l’a apporté chez le vétérinaire tout près pour des traitements.

     

    « Il apparaît alors que le centre appartient au propriétaire originel du chat. Quand Tachibana-san a entendu que le chat avait été blessé, il est venu en quatrième vitesse chez le vétérinaire, et c’est ainsi qu’il a rencontré Héléna », conclut Emilie.

     

    « Ouais, c’est une rencontre très clichée~ », commentais-je.

     

    Vraiment, c’est exactement comme dans une sorte de shôjô manga old-school.

     

    « Le bad boy avec la fille riche ? Quelle bonne paire ils font ! » Sophie semblait penser la même chose que moi.

     

    C’était par chance qu'Héléna avait sauvé le chat, mais j’étais stupéfiée que Tachibana-senpai ait pu être chez le vétérinaire en même temps.

     

    « Vraiment, les étudiantes qui veulent être admises à l’Académie Karen pour filles sont  le plus souvent des riches jeunes ladies, donc à part comme ça, il n’aurait sûrement jamais pu la connaître » dit Émilie.

     

    Avec ses yeux effrayants, s’il m’avait regardée j’aurais été apeurée, même si je ne savais pas qu’il était un senpai. Je pense même que j’aurais décampé en quatrième vitesse.

     

    « C’est bien notre Héléna, ça. Elle n’a jamais été effrayée de quoi que ce soit », dit Sophie.

     

    Si Héléna était ici, elle se serait inévitablement mise en colère et aurait répondu « C’est impoli ! » au commentaire de Sophie.

     

    Selon ce qu’Émilie a entendu, Tachibana-senpai aurait parlé au vétérinaire pendant que Masamune était en train d’être soigné, à propos de la fréquence de ses passages au centre pour lui, qui était souvent malade, pour des traitements.

     

    Il a aussi dit au docteur qu’il était partiellement aveugle, et combien il serait dangereux de le laisser seul dans la nature, et à quel point il a cherché un appartement qui autorisait les animaux à l’intérieur, et qu’il prévoyait de déménager.

     

    En ne connaissant que son nom et sa tête, on pensait que Tachibana senpai était un « gars flippant », mais pour Héléna, il lui semblait plutôt comme le meilleur des « gentleman », et ça a dû être là que ça a commencé.

     

    On a papoté et on l’a jugé sur notre première impression, mais ce n’est pas une bonne chose.

     

    J’ai réalisé que, à part le fait que nous n’avions pas posté nos avis en ligne, nous n’étions pas un brin différent des posts sur le site internet.

     

    L’incident impliquant Émilie ne nous a au final rien enseigné du tout.

     

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    DONC.

    Sacrée partie, que je préfère mille fois à la précédente ! 

    Je remercie Cleck d'avoir traduit la moitié, d'ailleurs si vous êtes suffisamment attentifs (et que vous n'avez rien, mais alors rien de mieux à faire), vous verrez peut-être où je me suis arrêtée, et où il a commencé à écrire ! 

    Merci à vous lecteurs, en espérant que notre travail vous plaise !

    Aicko-Chan


  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Novembre 2015 à 23:33

     

    Encore un excellente traduction :), c'était très intéressant comme partie (ça change de l'animé ou y a des épisode ou on nous parle de mec de sa classe dont on se contrefiche! Ce qu'on veut, c'est voir la garde à vue d'Alexandre jaune d'oeuf xD!) Se

    lon moi il à commencé à : "Quand Émilie lui posa les questions à ce propos..." j'ai bon? (Je veut mon su-sucre si c'est le cas! ) ^^ Merci à vous,  et toi cleck, tâches de mériter ton salaire *musique avengers*(je plaisante cleck ne me frappes pas :') )

    2
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 12:57

    PERDU :D 

    *Mais on te kiffe quand même*

    Merci de ta fidélité ^^

    3
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 14:23

    Oh dommage :/ (j'aurais pas de su-sucre :'(   ), j'aurais tenté au moins ^^ et merci à vous pour votre implication :) 

    4
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 15:04

    Je tiens à preciser que j'ai été en partie censuré par mon éditrice. En plus de ne pas avoir de salaire, on modifie ce que j'écris. Je suis indigné, indigné! :')  je plaisante bien sûr.

    Ah et au cas où, petit indice pour nos lecteurs en herbe, dans sa partie il y a au moins, de ce que j'ai pu voir, 3 fautes de français. Dans la mienne aucune, sauf à un moment où elle m'a mal corrigé. Ironique hein?  

      • Dimanche 22 Novembre 2015 à 16:02

        Ahahah :'), "je plaisante bien sûr" tu me fais penser à un ami qui imite didier des chants (désolé je sais pas écrire son nom xD ) en disant ça xD, attention cleck *murmure* elle est là tapie dans l'ombre à t'tobserver diee qu'elle fait des fautes !

      • Dimanche 22 Novembre 2015 à 16:27

        Si tu savais le nombre de "remarqué-je" et autre "je ferai n'importe quoi" que j'ai du corriger mon p'tit Cleck, alors ne m'attaque pas :') 

        Dans tous les cas tu as vraiment fait un super boulot, et j'espère que personne n'en doute ! Pour ton salaire je euh .. ça va couper je passe sous un train ! *biiiip*

      • Dimanche 22 Novembre 2015 à 16:30

        T'es tellement culotté :'D

    5
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 18:30

    Trop bien, vraiment un grand merci à vous pour cette traduction :')
    Je trouve ça trop bien de voir grandir nos petites héroïnes mais aussi leurs anciens camarades de l'école primaire.
    Vraiment vous faites un travail remarquable :)
    A la prochaine traduction et courage à vous ^^

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Clem
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 01:28

    Un énorme merci pour ton boulot de traduction ! J'ai vraiment hâte de savoir ce que va donner la relation entre Doremi et Francois !

    7
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 11:27

    Merci beaucoup Clem et Eaden (cette galère pour éviter de faire une faute à ton pseudo héhé), mais remercie Cleck aussi pour cette partie ! :)

    C'est vrai que la relation Dorémi-François a été au centre de ma vie pendant des années étant gamine (j'étais teeellement seule), mais maintenant je suis plus intéressée par des trucs du genre l'évolution de leurs statuts et de sorcières, et de lycéennes, la vie de la petite Flora, et les liens qu'elles ont pu garder avec des camarades de classe que nous connaissons depuis longtemps !

    Mais ma foi ... Hâte de revoir Kotake/François :B

    (C'pas bien d'être fan girl comme ça)

     

    8
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 11:29

    Oooh ! Super chapitre encore et toujours *^^*

    Hâte de lire la suite, bravo pour votre travaille !!

    9
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 16:00

    Merci Laisly :D

    10
    Clem
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 20:08

    Pour moi , les relations que Doremi entretenait avec ses camarades étaient beaucoup plus intéressant que son évolution dans le monde de la magie . Allez il faut une pétition pour exiger une suite à l'animé , ou un reboot (quoique les graphismes risquent d'être moins sympa ...) . Un triangle amoureux avec la réapparition des quatre mecs sorciers (j'ai oublié leur noms mais bon tout le monde voit de qui je veux parler) serait cool ! J'vais arrêter de me faire des films là ^^

      • Yuzuru
        Lundi 28 Décembre 2015 à 13:51

        C'est vrai qu'une suite serait vraiment sympahappy (genre il adapté quand on les voit au collège...)

        Je croit que le light novel de ojamajo doremi c'est terminer au 19 (petite image avec doremi aller regarder vous serez surpris) mais c'est envisageable si le light novel marche bien au Japon...

    11
    Dimanche 24 Janvier 2016 à 01:45

    On veut la sweet !  ^^

      • Jeudi 28 Janvier 2016 à 19:17

        Laisse moi d'abord me remettre d'un tel jeu de mots 

      • Jeudi 28 Janvier 2016 à 19:18

        VOIIIILA ! 

        Elle arrivera euh ..

        Bon on avoue qu'on ne sait pas quand elle arrivera mais vous serez bien sûr tenus au courant :)

      • Jeudi 28 Janvier 2016 à 23:13

        <3

    12
    Vendredi 29 Janvier 2016 à 19:04

    Trop d'amour sur ce blog ahah ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :