• Chapitre 2 partie 8

    Cet après-midi-là, Maggi Grigri nous a accordé un congé, puisque de toute façon le temps pluvieux avait pas mal éloigné les clients.

    Remerciant chaleureusement Maggi Grigri pour sa gentillesse soudaine, je me dirigeais vers la maison de Nathalie, tandis que Sophie et Emilie rendaient une petite visite à Marjolaine.

     La pluie se calmait, mais n'avait pas l'air de vouloir s'arrêter pour autant.

     Quand j'arrivais sur le pas de leur porte, Nathalie et sa mère revenaient à peine des courses.

     « Oh, bonjour Dorémi ! »

    La mère de Nathalie me salua poliment.

    « Bonjour, j'aurais aimé parlé de quelque chose de particulier avec Nathalie.

    —Quoi, moi? »

    Comme si elle avait perçu quelque chose, Nathalie me prit le bras et me dit :

    « Viens Dorémi, allons parler dans ma chambre ! »

     

     

    Après avoir bu plusieurs limonades à la framboise en silence, Nathalie commença la conversation avec ce que l'on peut appeler de l'intuition :

    « Dorémi, tu es venu me parler de Sophie n'est-ce pas ? »

    Remarquant que sa dispute avec Sophie l'avait inquiétée, j'ai hoché la tête rapidement.

    « Je pense avoir été trop brutale. S'il te plaît, dit lui que j'aimerais la voir, m'entretenir avec elle et me faire pardonner. 

    —Bien sûr, je comprends »

    J'ai continué avec un petit sourire, tandis que je plaçais le plateau contenant le reste du gâteau que nous avions mangé sur son bureau, puis j'ai décalé ma chaise, pour me retrouver face à Nathalie, assise sur son lit.

    « En fait, je ne suis pas venu uniquement pour ça.

    –... ? »

    Nathalie me regarda d'un air suspicieux, en avalant la dernière bouchée de sa part de gâteau.

    « En fait, Marjolaine est passée à la boutique il y a peu »

    Tandis que je terminais ma phrase, l'expression de Nathalie changea, et elle me sembla triste.

    « Ecoute Dorémi, je ne sais pas ce que Marjolaine t'a raconté, mais nous avons dissout notre équipe il y a longtemps. Si tu es venu pour me parler d'elle, je vais te demander de partir.

    —Attend, Nathalie ! Je vais te paraître indiscrète, mais pourquoi êtes-vous parties dans deux lycées différents ? 

    —... »

    Nathalie s’était murée dans un silence qu’elle brisa ensuite :

    « Si je t'explique, tu partiras ensuite ? 

    —D'a...d'accord »

    Nathalie posa son menton dans sa main droite et elle se lança dans les explications :

    « Alors que nous parlions matériel pour un nouveau projet de manga, Marjolaine m'avait parlé du fait que l'académie Aogaoka possédait une section dédiée à l’étude des mangas, et que nous devrions nous y inscrire ensemble. Mais j'étais trop absorbé dans la liste du matériel à réunir et je ne l'ai pas entendu 

    —Vraiment ? 

    —Forcément, elle m'a vu acquiescer machinalement, et elle a cru que j'avais entendu, et que j'étais d'accord. Mais réfléchis une seconde Dorémi. Aogaoka est une école privée, non ? L'éducation et l'enseignement dispensé là-bas sont bien plus chers qu'au lycée Misora. Je n'avais de toute façon pas l'intention ni les moyens d'aller étudier là-bas.

    —Le seuil d'admission est également plus élevé.

    —Je sais bien ! Et pourtant, Marjolaine est toujours en colère après moi pour ne pas m'y être inscrite avec elle. Ce fut un vrai casse-tête, alors j'ai proposé de dissoudre notre équipe de travail, et elle notre belle amitié. Voilà, c'est la vérité. Maintenant comme promis, s'il te plaît laisse-moi seule... 

    —Oui, mais… »

    J'aurais voulu encore poser des centaines de questions, mais Nathalie me jeta pratiquement dehors.

    Mais juste avant de fermer la porte brutalement, j'ai eu le temps de remarquer qu'elle pinçait les lèvres.

     

     

    Je revins d'un pas haletant à la boutique, alors que Sophie et Emilie étaient déjà de retour.

    A voir leurs têtes, elles avaient toutes les deux réussi à rassembler les pièces du puzzle que constituait la guerre entre les deux anciennes amies.

    L'histoire de Marjolaine était largement similaire à celle de Nathalie. Marjolaine avait parlé de rejoindre l'Académie d'Aogaoka ensemble, et Nathalie l'avait forcément entendue, puisqu'elle avait hoché la tête. Mais pourtant, Nathalie a ensuite clamé qu'elle n’avait pas entendu parler de cette Académie, et décida d'elle-même de dissoudre le groupe.

    « Bon, argumenter pour savoir si Nathalie a entendu Marjolaine ou non, c'est plus trop important maintenant. On ne peut rien faire pour les aider un peu ?  Demanda Sophie

    —Nous avions pensé que Nathalie ne l'avait vraiment pas entendu, par ce qu'elle était trop prise par le matériel à acheter, mais Marjolaine à éminemment insisté sur le fait que Nathalie l'avait entendue, et qu'elle n'est rien d'autre qu'une menteuse »

    Les mots d'Emilie me ramenèrent en arrière.

    « Je me souviens…les mensonges... Juste après m'avoir raconté sa version de l'histoire, Nathalie s'est pincé les lèvres

    —Attend, se pincer les lèvres ? Ce n'est pas ce que fait tout le temps Nathalie quand elle ment ?  S'écria Sophie.

    —Je sais !

    —Ce qui voudrait dire que Nathalie a bel et bien entendu Marjolaine quand elle parlait de s'inscrire ensemble dans le même lycée. Déclara Emilie.

    —Elle l'a entendu, mais a agi comme si ce n'était pas le cas, et ne s'est pas inscrite. Dis-je.

    —Et à cause de ça, elle a fini par dissoudre leur groupe » ajouta de nouveau Emilie.

    Sophie stoppa le débit de parole trop rapide pour elle :

    « Attendez une minute les filles » dit-elle.

    Nous nous sommes arrêtées net, et l'écoutions.

    « Pourquoi Nathalie a menti uniquement pour dissoudre son duo avec Marjolaine, qui était une amie très proche ? 

    —C'est vrai que c'est bizarre. C'est presque comme si elle avait décidé de dissoudre leur groupe avant même l'histoire d'inscription commune dans ce lycée.

    —Pourquoi aurait-elle voulu faire ça ? 

     

     —On ne saura pas tant qu’on n’en aura pas parlé avec Nathalie. Ok, cette fois, je m'en charge ! » S’exclama Sophie tandis qu'elle levait le poing droit avec détermination.

     

    TRADUCTION: Aicko-chan

    correction du 26/02/16 par Bobosse


  • Commentaires

    1
    Nanamouth
    Mercredi 27 Août 2014 à 20:14

    May I see this ? I'm your little sister ! :)

    2
    Mercredi 27 Août 2014 à 20:15
    3
    Nanamouth
    Mercredi 27 Août 2014 à 20:18

    I will (not "always love youOUOUOU") fouille tu ordenador ;D

    4
    Mercredi 27 Août 2014 à 20:19

    Got a password :D

    5
    Nanamouth
    Mercredi 27 Août 2014 à 22:18

    Yeah, yeah. It's "I LOVE MY LITTLE SISTER SOOO MUCH" ;)

    I know all your secrets :p

    6
    Jeudi 28 Août 2014 à 13:35

    NON!!!!!!!!DIT MOI JUSQUA QUAND TU VAS NOUS FAIRE ATTENDRE SALE

    SADIQUEHEU!!!!!!!!yes

    crySNIF SNIF cry

    7
    Jeudi 28 Août 2014 à 13:37

    Aller, ce soir si vous êtes sage ;)

    8
    Jeudi 28 Août 2014 à 13:58

    MERCIIIIIIIIIII!!!!!!!!!!!!

    TROP CONTENTE YOUPIIIII!!!!!!!!!!!!!yessmile^^happywink2coolbiggrin

    9
    Jeudi 28 Août 2014 à 14:08

    Est-ce que tu peut mettre un peut plus tôt le chapitre 9 car ce soir je n'aurais pas le droit et demain je pars toute la journée

    merci d'avance

     

    10
    Jeudi 28 Août 2014 à 16:56

    Je m'en occupe !

    11
    Vendredi 29 Août 2014 à 20:00

    Hé. Tu sais que je t'aime toi, mon petit bout de patate pas fraîche, mon petit loukoum à la tomate ♥

    Vraiment.

    Thank You.

    12
    Vendredi 29 Août 2014 à 20:34

    Thank YOU ! <3

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :